L’allumette n’a pas toujours eu la forme ni la composition que nous lui connaissons de nos jours. Il a fallut plusieurs étapes pour arriver à l'objet que nous utilisons maintenant.

L’allumette est le fruit de multiples inventions et brevets du début du XIXe siècle, découlant plus ou moins les unes des autres. A cette époque, on utilisait surtout le phosphore.

Exemple d’invention au phosphore : un papier imbibé de phosphore inséré dans une tube de verre scellé. A l’ouverture de celui-ci, au contact de l’air le phosphore réagissait et le papier s’enflammait.

Les grandes dates de l'invention de l'allumette

1805 : Jean-Joseph-Louis Chancel, pharmacien de Briançon, met au point une première allumette. Il remarque qu’une goutte d’acide sulfurique versée sur un mélange de chlorate et de soude produit une flamme. Il a  l’idée de tremper un bout de bois dans ce mélange. Le bois pris feu grâce à la réaction chimique : le principe de l’allumette est né. Ce procédé dit de l’allumette oxygénée a été commercialisé en France et en Allemagne.

1827 : l’anglais John Walker met au point l’allumette s’enflammant par friction. Il s’agit d’un mélange chimique à base de chlorate de potassium associé à du sulfure d’antimoine qui prend feu quand il est frotté sur une surface rugueuse.

Jöns Jacob Berzelius, chimiste suédois, fait des travaux sur la combinaison du soufre avec le phosphore. Il trouve la formule chimique de l'allumette moderne. Il découvre que le dangereux phosphore blanc des allumettes peut être remplacé par du phosphore rouge beaucoup moins inflammable et moins toxique que le phosphore blanc. Cependant, il ne parvient pas à produire une allumette utilisable quotidiennement.

Gustaf  Erik Pasch, élève de Jöns Jacob Berzelius, réussit à créer cette allumette en remplaçant le phosphore blanc par du phosphore rouge et place celui-ci non plus sur la tête de l'allumette mais sur un grattoir spécial.
La fabrication commence  mais des difficultés dues à la qualité du grattoir et au coût élevé du phosphore rouge empêchent la commercialisation de son invention.

1845 : Johan Edvard Lundström, un suédois  commence à expérimenter des allumettes de sécurité dans un petit atelier  loué à Jönköping, petite ville située sur la rive sud du lac Vättern. Il sépare le phosphore (en le mettant sur un frottoir), du comburant (chlorate de potassium) isolé sur le bouton de l’allumette. En 1846, son jeune frère Carl le rejoint.

1847 : les frères Lundström installent leur usine de production sur un domaine acheté à Jönköping. Aujourd'hui, ce lieu est un musée.

1855 : Exposition universelle de Paris : l’allumette de sécurité de Lundström reçoit une récompense.

Alexander Lagerman (1836–1904), un ingénieur suédois employé par les frères Lundström, a inventé la première machine automatique pour fabriquer les allumettes. L’allumette de sécurité et le développement de machines modernes de production d’allumettes, ont rapidement permis à la société de Jönköping de devenir l’une des plus grandes sociétés de production d'allumettes au monde.

Les allumettes et la publicité

Les publicitaires ayant compris que ce petit objet peut véhiculer un message commercial, les boites d’allumettes deviennent un support publicitaire et s’ornent de jolies images colorées.


Parfois même, ces images sont créées par de célèbres affichistes comme Alfred Choubrac.


Les autres utilisations de l’allumette

A la fin du XIXe siècle, elles font l’objet d’expériences divertissantes (problème des Trois allumettes Pont d’allumettes, énigmes diverses).

Pont de'allumettes

Elles peuvent aussi être utilisées pour faire des miniatures de moyens de locomotion (avion, train, bateau par exemple) ou le plus souvent de monuments célèbres (une tour Eiffel en allumettes !)

Les allumettes : sources d’inspiration en littérature et cinéma

Le conte de la petite Fille aux Allumettes publié en novembre 1845 par Hans Christian Andersen et adapté au cinéma par Jean RENOIR en 1928 dans le film La Petite Marchande d'allumettes.

Philuménie

Les boites d'allumettes peuvent aussi faire la joie des philuménistes, c’est-à-dire des collectionneurs de boites d’allumettes !

Boite allumettes soufrées
Boite allumettes soufrées
Boite allumettes souffrées
Boite allumettes
Boite allumettes Atlantic
Boite allumettes Frotter légérement
Boite d'allumettes le Jokey
Boite allumettes Prévention Routière
Boite allumettes Loterie nationale

Assure-toi que la bougie est allumée avant d'éteindre l'allumette. (Proverbe créole) 

Les mots sont comme des allumettes : il y en a qui prennent, d'autres pas. (Pierre Daninos)